Quelle alimentation choisir ?

Qu’est ce que le « régime » Paléo ?

Le régime Paléo n’est PAS un régime à la mode ! Le régime Paléo est le régime alimentaire que l’humanité a pratiqué durant plus de 99 % de son histoire !

 

Régime Paléo

Quel est l’origine du régime Paléo ?

Le principe de base du régime paléo réside dans le fait que nos besoins alimentaires actuels sont apparus il y a plus de 500 générations, et qu’ils sont restés très proches de ceux de l’âge de pierre.

En effet, nos gènes sont quasi identiques à ceux de nos ancêtres du Paléolithique. Hors, les hommes de cette époque bénéficiaient d’un équilibre alimentaire idéal basé sur les légumes, les fruits, la viande et le poisson.

Cet équilibre à été brisé avec l’avènement de l’agriculture et de la civilisation moderne où la nourriture est devenue un produit industriel comme un autre !

Juste avant de continuer :

Demandez votre accès GRATUIT à la formation

Retrouvez la Vitalité, la Résistance aux maladies, la Ligne et le Bien-Être émotionnel
Grâce à l’Alimentation Paléo

Ce déséquilibre moderne provoquerait un nombre impressionnant de maladies de civilisation, notamment les maladies inflammatoires comme le cancer.

Quels sont les principes du modèle Paléo ?

Le Modèle Paléo n’a rien à voir avec les programmes amincissants à la mode de 30 jours où vous vous demandez, une fois que c’est terminé, « Qu’est-ce que je vais faire maintenant ? ».

Le Paléo est un mode de vie sur le (très) long terme. Vous pouvez l’adopter avec l’idée que vous allez constater une amélioration dans quasiment tous les domaines de votre santé pendant les nombreuses années à venir 🙂

Le grand principe est simple : nous pouvons tenter de minimiser de façon conséquente les méfaits du monde moderne sur notre corps en nous inspirant en partie du mode de vie de nos ancêtres :

  1. Avoir une alimentation de bonne qualité basée sur des VRAIS aliments et, si possible, bio et entiers. Alimentation qui comprend la consommation de légumes et fruits de saison, de viande (plutôt maigre), de poisson, d’oléagineux, d’œufs,… Si cette alimentation est issue de produits locaux c’est encore mieux !
  2. Prendre du temps pour s’organiser et cuisiner… et éviter ainsi les plats préparés.
  3. Minimiser la cuisson et privilégier la nourriture crue : la cuisson à tendance à transformer les aliments et à les dénaturer.
  4. Manger selon les besoins et les envies de son corps sans forcément compter les calories.
  5. Avoir une activité physique régulière et optimisée pour le corps humain.
  6. Passer beaucoup de temps à l’extérieur.

À l’inverse, l’idée est aussi d’éviter les aliments qui n’existaient pas il y a encore quelques milliers d’années. En effet,  les changements profonds qui sont apparus dans notre alimentation avec la consommation massive de nourriture industrielle, de céréales et de produits laitiers aurait entraîné un conflit avec nos gènes originels.

Cela semble tout à fait plausible étant donné que 10 000 ans représentent moins de 1 % de l’histoire évolutive de l’homme.

Voici donc les aliments à éliminer :

  • Les aliments industriels et/ou transformés car ils sont bourrés de EXXX.
  • Les céréales, ou plutôt les céréales modernes car elles sont génétiquement modifiées et contiennent du gluten.
  • Les produits laitiers car ils sont très fortement soupçonnés de provoquer de nombreux effets secondaires.
  • Les légumineuses car elles contiennent de nombreux anti-nutriments.
  • Les sucres raffinés car c’est un véritable poison que l’on consomme beaucoup trop.
  • Etc…

Au final, passer sa vie en mode Paléo apporte de nombreux bénéfices pour la santé !

Le Paléo est un modèle et un idéal vers lequel il est souhaitable de tendre pour avoir une bonne santé dans un monde qui ne nous aide pas à être en bonne santé… En tant qu’idéal on ne peut pas l’atteindre. On peut s’en approcher plus ou moins. Chacun met ensuite le curseur où il veut suivant ses objectifs santé et ses souhaits personnels.

La pyramide alimentaire Paléo

Voici, à notre sens, la pyramide alimentaire Paléo idéale :

Pyramide alimentaire du Régime Paléo

Pourquoi il ne faut pas « manger de tout » ?

« Il faut manger de tout » est une maxime qui est souvent mise en avant par l’industrie agro-alimentaire pour nous inciter à manger tous les aliments disponibles, y compris leurs produits bourrés d’additifs, de sucre et vides de nutriments.

Si vous faites attention aux discours commerciaux des grandes marques, ils soulignent que leurs produits font partie d’une alimentation diversifiée.

Ce conseil n’a pas de sens dans notre environnement alimentaire rempli à 80 % de produits transformés.

« Manger de tout » voudrait donc dire qu’il faudrait manger un peu de frites,  un peu de viande industrielle, un peu de pain au chocolat , un peu d’huile de tournesol, boire un peu de Pepsi, etc.  Euh…

Cette phrase est, de plus, souvent répétée par des professionnels de la Santé pour rappeler qu’il ne faut pas supprimer des produits comme le lait, le blé, etc…

La plupart des personnes qui rappellent « qu’il faut manger de tout » ont la plupart du temps, au final, une diversité alimentaire assez pauvre.

La bonne phrase est : « Il faut manger de tout dans ce qui est bon pour la santé ».

Le Régime Paléo permet justement de (re)découvrir beaucoup d’aliments oubliés (et excellents pour la santé).

De la même façon, les recommandations officielles nationales (Programme National Nutrition Santé et Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) servent généralement plus les intérêts économiques que ceux de la santé.

lobbiesLes conflits d’intérêts sont extrêmement nombreux dans le monde de la santé et de la nutrition (voir à ce sujet le livre de Thierry Souccar et Isabelle Robard Sante, mensonges et propagande).

Régime Paléo ne veut PAS dire manger comme à l’époque paléolithique !

Le plus gros problème du Régime Paléo, c’est son nom !

Beaucoup de médias s’en donnent à cœur joie pour caricaturer ce mode d’alimentation. Pour beaucoup de journalistes, le régime Paléo se résumerait à copier simplement nos ancêtres chasseurs-cueilleurs.

no-cavemanC’est un véritable cliché comme il en existe beaucoup. À ce propos, nous vous invitons à lire les idées reçues et stéréotypes sur le Régime Paléo et les « dangers » et contre-indications du Régime Paléo.

Ces clichés ont, finalement, tendance à faire peur au grand public et à faire passer une alimentation basée sur du bon sens pour une « mode » propagée par une bande d’illuminés orthorexiques.

NON, être Paléo ce n’est pas COPIER les hommes préhistoriques !

  • Notre monde a, bien sûr, complètement changé.
  • La végétation a énormément évoluée en plus de 10 000 ans. Aujourd’hui, il est, par exemple, très compliqué de trouver de vrais légumes ou fruits sauvages dont les semences n’ont pas été sélectionnées par l’homme.
  • Les animaux du paléolithique ont, presque tous, disparu aujourd’hui. Et, à part les « vrais » chasseurs, nous ne cherchons plus notre gibier dans la Nature.
  • Globalement, la très grande majorité des aliments présents aujourd’hui dans un supermarché, n’existait même pas il y a encore 100 ans !

Ainsi, manger Paléo c’est se servir d’un MODÈLE qui consiste, comme indiqué plus haut, à choisir une nourriture naturelle, si possible bio et locale, peu ou pas transformée et à éliminer des aliments qui sont arrivés très tardivement dans l’évolution de l’Homme et qui ne sont pas adaptés à son génome.

Le but n’est donc pas de copier l’alimentation des hommes du paléolithique mais de comprendre pourquoi l’alimentation moderne entraîne des maladies et autres dégénérescence physique et d’y remédier.

Le modèle Paléo est une quête (aidée par la génétique et l’épigénétique) pour déterminer l’alimentation et le mode de vie les plus optimaux pour l’être humain.

Source: BMoove.com